Le SHIATSU et les Maux du Dos


Mal de Dos, Mal du siècle ?


Le Mal de dos n’est plus une fatalité aujourd’hui



Comment agit le Shiatsu sur le mal de dos ?


La pratique étant peu connue et prise en charge que par peu de mutuelles, les personnes qui consultent viennent plutôt nous voir lorsque les approches mécaniques du corps ne les ont pas soulagées, et le shiatsu donne plutôt de bons résultats ...


Le mal de dos et les “déséquilibres énergétiques”


“- Une tension localisée mettra en contrainte une vertèbre ce qui impactera le nerf qui relie des zone du corps et des organes. - Ces tensions ont souvent une origine émotionnelle. "chaque partie de la colonne vertébrale correspond à un organe, une émotion et une douleur" (vous trouverez dans l'article pour chaque vertèbre les zones et organes desservis, et quelques émotions attachées: http://www.kinesitherapie24.com/le-lien-entre-la-colonne-vertebrale-et-les-organes/ ) “



Le Shiatsu du dos et les zones tensionnelles :


En shiatsu, on ne cherchera pas à replacer une vertèbre dans un environnement tendu (on ne pratique pas de replacement vertébral).

Le Shiatsu consistera à nettoyer le dos de toutes ses tensions qui se concentrent autour des "points Shu du dos" en relation avec les organes et les émotions selon la médecine chinoise:



Un shiatsu du dos comporte 11 techniques de plus en plus profondes qui seront répétées 3 fois chacune afin de faire lâcher les tensions présentes en profondeur. La progressivité des techniques permet de réaliser ce travail sans douleur... Même sur un dos très tendu, le shiatsu va permettre de retrouver la souplesse et le relâchement des tissus musculaires en 2 à 3 séances apportant confort et redonnant mobilité et souplesse au dos. Cela peut ainsi faciliter un travail ostéoarticulaire s’il est nécessaire.




Les Tensions des “zones organiques” du dos :


Au delà des tensions que l’on va trouver au niveau des points d’acuponcture, on pourra aussi objectiver des zones associées aux organes qui seront soit tensionnelles, soit “en vide” et qui produiront dans les deux cas un inconfort et des douleurs :


Le cas le plus récurent est une douleur dans les zones Reins et Vessie (lombaires et sacrum) en “vide énergétique”. Cela s’explique facilement du fait que ce qui impacte l’énergie des Reins est directement lié aux modes de vie modernes : le surmenage, le stress, les peurs, l’insécurité... Mais aussi de façon indirecte les soucis, les problèmes que l’on rumine, des tensions sur la gestion de notre vie matérielle :


Pour rétablir cette énergie des Reins épuisée, un travail corporel local n’aura aucun effet : il faudra agir sur les effets et les causes par un bilan énergétique des différents organes, et un rééquilibrage par les points d’acupuncture et les méridiens :



Si on regarde le schéma ci-dessous, pour une faiblesse des reins (principe de l’eau), il faudra bien sur tonifier son énergie, mais parfois également celle du poumon qui “nourrit le rein” selon la loi nourricière : (flèches bleues) .

En cas de soucis et de tensions sur la gestion du matériel ( Rate/Estomac en excès), il faudra également la rééquilibrer en la contrôlant car un “excès sur le principe de la Terre épuise le Rein” via la loi de contrôle (flèches rouges).



Par contre il arrive que sur un déséquilibre profond et installé depuis très longtemps il faille du temps pour restituer cette énergie, s’engager sur des modes de vies plus équilibrés, et parfois passer par de la pharmacopée chinoise ( cette dernière sortant du périmètre de la pratique du shiatsu ) Cette approche énergétique de la médecine traditionnelle chinoise permet ainsi d’apporter une solution “que les personnes en souffrance n’attendaient plus”

Lorsque cette libération des tensions n’est pas suffisante, on entre dans le champ d’investigation des professionnels de l’approche mécanique du corps....


Jean-Michel Roman Cabinet Qi-Do Shiatsu

30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout