Prévention et Entretien de la Santé en SHIATSU



“Je vais bien mais je fais du Shiatsu pour que ça dure longtemps”...


Cette phrase d’une cliente me revient à l’esprit en ce moment parce que je vois beaucoup de personnes qui sont dans un inconfort plus ou moins important avec des problèmes d’arthrose vertébrales, des vertèbres “soudées” et des douleurs qui irradient quand cette arthrose se développe et vient irriter les nerfs ...

En Médecine chinoise, on dit que ce qui caractérise la vie c’est la mobilité, la souplesse.

L’immobilité, la raideur caractérisent plutôt l’absence de circulation de la vie dans une zone (l’image la plus parlante est celle de la mort et de la rigidité cadavérique qui en est le stade ultime) .

Quand l’absence de mobilité dure, la zone a tendance à se densifier, et ce qui est le plus dense dans notre corps, ce sont les os en lien avec le principe de l’eau, la fin de cycle en rapport la mort.

Et comme par hasard, le stade ultime de cette densification c’est la calcification qui immobilise, fige et rend définitive cette absence de mobilité en “l’inscrivant dans le dur”.



Le SHIATSU en Prévention, en Entretien


Quand on ne “consulte” pas pour une problématique particulière, on a tendance à parler de “Shiatsu de Confort” ou de Shiatsu de bien être”. Mais c’est oublier que ces pratiques ont une portée préventive indéniable!!! Pourquoi ces problèmes de mobilités m’incitent à écrire ces quelques mots ? Parce que je connais des personnes encore jeunes qui font du sport régulièrement mais qui ont des zones “figées” car toujours en tensions, ou alors “en vide énergétique”. Et que, “le temps aidant” ces blocages peuvent “s’inscrire dans le dur” et créer un inconfort de plus en plus pénible et handicapant...


ZONES ORGANIQUES DU DOS

Source image : Institut Français de Shiatsu


L’approche du Shiatsu et de la médecine Chinoise, s’attache avant toute chose à rétablir la circulation de l’énergie, mais plus généralement de tous les flux vitaux du corps.

Ces blocages peuvent par exemple correspondre à des excès ou des vides dans les zones organiques situées le long du rachis : => le fait de libérer les tensions localement, de corriger les excès et les vides par un travail sur les méridiens et les points d’acupuncture va favoriser la possibilité de retrouver de la mobilité par un travail d’étirements adaptés. Cette mobilité retrouvée et entretenue va interrompre le cycle de densification qui ne pourra plus se faire, et l’on va y gagner du confort de vie sur le long terme...


Conclusion :

"Ce qui me surprend le plus dans l'humanité ? Les hommes... parce qu'ils perdent la santé pour accumuler de l'argent, ensuite, ils perdent leur argent pour recouvrer la santé...." Dalaï Lama

Le shiatsu quand on “va bien”, ce n'est pas forcement du luxe mais cela peut être un investissement que l'on appréciera de lus en plus avec le temps... Et le meilleur exemple que je peux donner en conclusion, c’est évidemment le mien : Vers l’age de 30 ans, je souffrais de douleurs lombaires intenses, de douleurs aux genoux dues à une malformation congénitale, et bien d’autres... avec des séances de kiné régulières, et j’étais déjà “un petit vieux”. Aujourd’hui à 54 ans , je n’ai plus aucune tension dans le dos . Je me relève comme un cabri de n’importe quelle position sans avoir à “faire attention à me tourner sur le côté....”, je n’ai plus mal au genoux même après une longue marche, ni après la position de l’arbre en Qi-Gong ( qui ne me procure plus aucune tension nulle part) : tout est souple et mobile et ne risque pas de “se mettre en javel” comme on dit... Mais j’avoue qu’avec mon statut particulier j’ai reçu beaucoup de shiatsus (en formation puis une fois par mois depuis dix ans en échanges avec des collègues). Jean-Michel ROMAN Cabinet Qi Do Shiatsu à Montargis

45 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout